mardi 15 novembre 2016

Chronique (#14) : Un garçon d'Italie - Philippe Besson

Un garçon d'Italie
Avec spoilers !

          Fiche d'identité : 
Titre : Un garçon d'Italie 
Auteur : Philippe Besson
Traducteur : /
Titre original : /
Langue originale : Français
Série : /
Année de sortie (France) : Janvier 2010
Maison d'édition : 10/18
Prix : 7€10
Nombre de pages : 224
Genre : Contemporain, policier
Mots-clés : triangle amoureux, homosexualité, enquête policière, mort





"Si je lui parlais de désir et de nécessité, elle serait anéantie.
Si je lui parlais d'amour, elle serait balayée." 


"L'été finit à Florence, ville des princes et des énigmes. Mon histoire, elle, commence. Je m'appelle Luca et j'ai disparu. Deux êtres sont à ma recherche : Anna, ma compagne, tout en courage et en douleur, et Leo, jeune homme mystérieux qu'on voit souvent rôder aux abords de la gare. Que je vous dise : Je suis mort. Pourtant, c'est bien moi qui parle."

"Son Garçon d'Italie est inattaquable, on a beau le tourner en tous sens, pas le moindre défaut de fabrication."
Jean-Baptiste Harang - Libération


Personnages principaux
Luca Salieri, Anna Morante (compagne de Luca), Leo Bertina

Autres informations
Comme dit dans le résumé du livre, Luca Salieri est mort, mais il fait quand même partie des narrateurs.
Les narrateurs sont au nombre de 3 : Luca, Anna, et Leo, et c'est toujours dans cet ordre là (à part pour la toute fin)




Une très bonne lecture, fluide, très simple. On fait donc la rencontre de Luca, qu'on vient de retrouver mort au bord d'une rivière, j'ai bien aimé ce personnage, il nous raconte ses préoccupations, ce que ça fait d'être mort, sa relation avec les deux autres narrateurs.
Le personnage d'Anna est assez... fade je dirais. On voit clairement grâce à ses mots que la mort de Luca l'affecte, mais physiquement, rien ou presque ne nous dit qu'elle est désespérée et accablée. Pas de larme, pas de mouvement, presque pas de mot parfois. Néanmoins, on la découvre au fil des chapitres, on découvre une femme amoureuse qui voit tout ce qu'elle croyait disparaître brutalement, sa relation avec Luca, brisée par sa mort, est aussi détruite par des éléments qui l'affecteront à jamais. 
[ATTENTION SPOILER] J'ai adoré le personnage de Leo. Malgré ses airs durs et renfermés de prostitué, on découvre un jeune homme en manque d'affection, qui ne demande qu'à aimer. J'ai trouvé la relation qui liait Luca et Leo merveilleuse. Une relation très courte et cachée, mais très marquée par le désir des deux personnages. Luca m'a beaucoup émue lorsqu'il raconte un soir entre lui et Leo. De plus, j'ai un petit faible pour les histoires gays. Donc sur ce coup là, un prostitué qui devient vraiment amoureux d'un autre homme, ça ne peut que me plaire ! Et le fait qu'un des deux meurt et que la compagne "officielle" - si on peut dire ça comme ça - soit victime de trahison, ça rajoute un petit côté tragique au romantisme. Philippe Besson a vraiment gagné des points là-dessus. [FIN SPOILER]
  On découvre en même temps que les personnages ce qu'il s'est passé. L'histoire raconte l'enquête policière, [ATTENTION SPOILER] mais aussi l'enquête amoureuse entre Leo et Luca. [FIN SPOILER] Mais finalement, quand on a fini le livre, on se rend compte qu'il ne s'est pas vraiment passé grand chose au fil de l'histoire, c'est surtout centré sur les relations qu'avaient les personnages, la description des lieux, mais on ne s'ennuie pas pour autant. C'était donc une très bonne lecture, très intrigante. A la fin on découvre évidemment comment Luca est mort (je ne vous dirai pas plus), une amie qui l'a lu m'a dit que cette mort l'avait déçue, mais je trouve, qu'au contraire, ça renforce le côté tragique de l'histoire. 


La lecture très simple et très agréable à lire. Le fait qu'il y ait trois narrateurs, ça nous captive d'autant plus de connaître ce que tel narrateur ne connaît pas.


J'avais dit que, malgré le fait qu'il ne se passe presque rien dans le livre, l'histoire était tout de même intéressante, c'est vrai. Mais peut-être pour certaines personnes, ça peut devenir un inconvénient, donc je le met quand même dans les moins pour vous prévenir, à part la mort de Luca, et d'autres minuscules événements, il ne se passe franchement rien.

Pour ceux qui ne l'ont pas lu 
Ce livre vous fait-il envie ? Allez-vous le lire ?


Pour ceux qui l'ont lu
Comment trouvez-vous ce livre ? A-t-il été un coup de cœur ? Une déception ? 


Dites-moi tout en commentaires ;) 




2 commentaires:

  1. J'ai découvert cet auteur cette année avec En l'absence des hommes qui a été un gros coup de cœur. J'ai bien envie de le découvrir davantage. Peut-être que je me laisserais tenter par ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En l'absence des hommes et Une bonne raison de se tuer me tentent vraiment beaucoup !

      Supprimer